2013

Sur quatre bandes de papier blanc d’un mètre sur cinq, je danse. Les matériaux sont alignés devant moi, chaque groupe correspondant à un aller-retour. Grâce à eux, je dessine quelques temps de mon enchaînement en «haut» de la feuille puis je me les attache ou les étale sur le corps pour qu’ils tracent mes déplacements. Ils se superposent ainsi à la fois sur mon corps et sur le papier, créant une accumulation au fil des lignes. Je vais du trait à l’aplat de couleur, commençant par des crayons et feutres et terminant avec de la peinture.
J’établis ici une autre écriture de la danse, directement engendrée par mes mouvements au sol. Le point de vue de la caméra permet de voir l’évolution du dessin sur le support et d’interroger le corps et son rapport à l’espace.

/ Four strips of white paper one meter by five, I dance. The materials are aligned before me, each group corresponding to a return trip. Thanks to them, I draw some of my web time “top” of the sheet then I tie them or spread over the body to which they trace my movements. They are superimposed and both my body and on the paper, creating a buildup over the lines. I will relate to the solid color, starting with crayons and markers and ending with paint. 
I set here writing another dance, directly caused by my movements on the ground. The point of view of the camera can see the evolution of the drawing on the support and question the body and its relation to space.